Skip to main content
Support

En 1979, le président égyptien Anouar el-Sadate déclarait : « Le seul mobile qui pourrait conduire l’Égypte à entrer de nouveau en guerre est l’eau ». En 1988, Boutros Boutros-Ghali, alors ministre égyptien des affaires étrangères et devenu plus tard Secrétaire général des Nations Unies, prédisait que la prochaine guerre au Moyen-Orient serait à propos des eaux du Nil et non à propos de politiques. Au lieu d’accepter ces prédictions alarmantes, nous devons les examiner dans le contexte du bassin fluvial du Nil et des relations établies entre les états qui partagent ces eaux.

About the Author

Patricia Kameri-Mbote

Patricia Kameri-Mbote

OSI Africa Policy Scholar;
Senior Lecturer, Department of Private Law, University of Nairobi
Read More

Environmental Change and Security Program

The Environmental Change and Security Program (ECSP) explores the connections between environmental change, health, and population dynamics and their links to conflict, human insecurity, and foreign policy.  Read more

Tagged